Baie de mai 'Altaj' - Lonicera kamtschatica

  • En solde
  • Prix régulier €12,00
Taxes incluses.


Le camérisier ou baie de mai est également surnommé le chèvrefeuille comestible. Il provient de la Sibérie et de ses régions avoisinantes, ce qui lui garantit une rusticité hors du commun, résistant jusqu’à - 40 °C !

Le camérisier pour l’ornement autant que pour ses baies

Le camérisier atteint jusqu’à 2 mètres de haut pour une envergure moyenne de 1,5 mètre. Il vous sert d’ornement pour un massif ou un bosquet, mais se tient très bien isolé, y compris en pot sur votre terrasse.

Le camérisier est apprécié pour ses qualités ornementales. Dès le mois de mars, il sort le grand jeu en se couvrant de fleurs blanches. Durant l’été, son feuillage tourne au vert franc, parfois profond, parfois plus frais, en fonction de la variété de l’arbuste. L’automne lui permet de revêtir une robe déclinant les nuances de rouge, allant jusqu’au cramoisi.

Un chèvrefeuille comestible très prolifique

Dès le mois de mai, le camérisier se couvre d’une multitude de baies allongées. Leur couleur évoque celle des myrtilles, d’un bleu violet aux allures de velours. Cet aspect si caractéristique est dû à la pruine, une fine pellicule cireuse qui recouvre les baies.

Les baies de mai vous offrent une cure de vitamines B et vitamines C. Elles se dégustent nature, écrasées pour parfumer votre yaourt nature ou participent à toutes sortes de recettes : jus de fruits, tartes, clafoutis, confitures, gelées…

Fiche technique :

  • Famille : Caprifoliaceae
  • Pollinisation : Pollinisation croisée 
  • Exposition : Soleil ou mi-ombre 
  • Type de sol : Frais mais redoute les sols secs et très calcaires
  • Rusticité : -40°C
  • Hauteur : 1,5 à 2m
  • Largeur : 1 à 1,5m
  • Feuillage : Caduc
  • Floraison : Mars
  • Récolte : Mai
  • Consommation : Les baies sont consommées fraîches ou transformées en confitures, pâtes de fruits, etc.
  • Remarque : Plantez votre baie de mai hors période de gel ou de sécheresse et installez un bon paillage (paille, foin, BRF,...). Surveillez les besoins en eau de votre fruitier les premières années.