Une mare naturelle dans son jardin

Une mare naturelle dans son jardin

Dans la nature, les mares constituent des réservoirs d’eau précieux pour les animaux qui y vivent, ainsi que pour la faune de passage qui s’y abreuve et s’y nourrit. Cet élément essentiel de la permaculture peut être facilement aménagé dans votre jardin.

La flore de la mare

Une fois le bassin de votre mare aménagé dans votre jardin, vous pouvez laisser faire la nature, ce qui prend un peu de temps, ou implanter vous-même les végétaux aquatiques. Il est préférable de choisir des espèces locales qui sont par nature adaptées à votre région. Diversifiez votre flore en fonction de la dimension de votre mare.

Choisissez des plantes :

  • de zone humide qui poussent sur les berges : séneçons des marais, iris, orchidées des marais, prêles, euphorbes, joncs, potentilles aquatiques ;
  • de marécage qui nécessitent une dizaine de centimètres d’eau : cressons des fontaines, roseaux, trèfles d’eau, menthes aquatiques, renouées aquatiques. ;
  • d’eau plus profonde : nymphéas, lotus, thalias, massettes, sagittaires, calthas ;
  • flottantes : aloès d’eau, azollées, châtaignes d’eau, jacinthes d’eau, lentilles, salades d’eau, utriculaires, élodées, hydrocotyles, myriophylles, potamots.

Vérifiez pour chaque espèce la hauteur d’eau nécessaire.

N’oubliez pas les plantes oxygénantes !

Les plantes oxygénantes utilisent la photosynthèse pour fournir de l’oxygène, indispensable pour la faune de votre mare, ainsi que pour ses bactéries. Il ne faut en effet pas négliger les bactéries qui s’avèrent essentielles pour le maintien de l’équilibre de votre mare. Elles dégradent les déchets organiques, les rendant assimilables par les plantes. Ce processus limite l’accumulation de matière organique, rend l’eau plus claire et restreint l’envahissement par la vase.

Par ailleurs, les plantes oxygénantes croissent rapidement et concurrencent les algues menaçant votre mare. Elles fournissent un abri, ainsi que des supports de ponte et de la nourriture pour la faune.

Diversifiez les plantes oxygénantes, car elles n’opèrent pas toutes au même moment de l’année. Vous avez le choix entre myriophylle en épis, callitriche, cornifle immergé, pesse d’eau, hottonie des marais ou renoncule flottante.

Les plantes aquatiques comestibles

La menthe aquatique, le cresson de fontaine, le nénuphar ou encore la coriandre vivace sont comestibles et peuvent être facilement cultivés dans votre mare. Ils fournissent certains nutriments que l’on trouve dans les légumes à feuilles.

La faune de la mare

La mare représente un habitat apprécié par de nombreux insectes. Elle attire notamment les libellules et les demoiselles. Les oiseaux viennent nombreux pour s’y abreuver et s’y nourrir. Vous pourrez observer des passereaux, des poules d’eau et des hérons, ainsi que tous les oiseaux de votre région.  

Les amphibiens sont aussi légion dans la mare. La grenouille verte peut s’y installer à l’année, tandis que d’autres espèces de grenouilles et de crapauds ne feront qu’y passer, le temps de se reproduire. La mare constitue un lieu idéal pour la croissance des têtards. Vous assisterez à l’époque de la reproduction à de charmants concerts de coassements !

Les couleuvres peuvent aussi choisir votre mare comme lieu de villégiature. Vous verrez également passer de petits mammifères, dont les hérissons et les rongeurs qui viendront s’abreuver. Enfin, votre mare peut abriter une faune très diverse, composée de petits crustacés comme les daphnies, aselles, cyclopes ou gammares, des vers d’eau, des mollusques ou encore des sangsues.

Évitez les poissons dans votre mare

Les poissons sont des animaux assez voraces qui n’ont pas leur place dans une mare. Il leur faut un bassin beaucoup plus grand, sinon, ils risquent de faire fuir vos batraciens.

L’entretien de la mare

 La faune et la flore créent un écosystème qui s’équilibre seul, sans que vous ayez à intervenir. Au bout de deux ou trois ans, votre mare sera totalement épanouie.  

Toutefois, si votre pièce d’eau est petite, entourée d’arbres et que certaines plantes poussent anarchiquement, vous risquez l’eutrophisation, c’est-à-dire l’accumulation de débris organiques provoquant une pollution par désoxygénation.

Le cas échéant, vous devez veiller à limiter l’envahissement par certaines plantes, notamment les algues qui ont tendance à coloniser la mare et en dérégler l’équilibre. Retirez également les feuilles mortes à la surface de l’eau si elles sont trop nombreuses.

N’intervenez que si nécessaire. L’objectif d’une mare est de reproduire la nature qui n’a pas besoin de nous. Dans tous les cas, n’utilisez aucun produit chimique pour vous débarrasser d’une espèce envahissante.