Tout savoir sur le figuier : culture, multiplication et entretien

Article -

Tout savoir sur le figuier : culture, multiplication et entretien

Ce fruit tout droit venu du bassin Méditerranée et emblématique de la transition entre la saison estivale et automnale peut tout à fait être cultivé dans nos régions tempérées. Après notre visite rendue à Rudy, spécialiste, il nous était primordial de résumer le maximum d'informations pour que vous puissiez tout savoir du figuier.

 

Description et origine du figuier :

C'est un fruit et un arbre originaire d'Orient de la famille des moracées récoltable de la fin de l'été jusqu'à l'automne.

A savoir que la figue est un "faux-fruit" c'est à dire qu'elle est inflorescence, elle sert de réceptacle dans lequel sont alignés de nombreuses et minuscules fleurs.

Rusticité :

Avant d'évoquer quelques éléments favorisants la rusticité d'un figuier, il est primordial d'acclimater vos plants. Un pied provenant du sud de la France pourrait tout à fait s'adapter à notre climat belge, tant qu'il subit une période d'acclimatation.

Le principal critère pour pérenniser la venue de nouveaux figuiers dans votre jardin c'est de prendre en compte sa résistance (ou non) à de légères gelées.

Un figuier peut tout à fait vivre en climat ardennais, il suffit de prendre en compte l'exposition du soleil. Prenons l'exemple de Rudy qui a tous ses figuiers pleins nord et pourtant ils portent tous des figues.

La chose primordiale c'est d'être rigoureux sur tous les fronts : sol, qualité de l'engrais, type de terreau, la manière dont il a été planté, l'entretien..

 

Entretien et taille :

Afin d'entretenir et de tailler correctement son spécimen, il est primordial d'en connaitre les origines, le type et ses spécificités. Si vous n'êtes pas familier avec les figuiers, assurez-vous de vous procurer les conseils y référents près d'une personne compétente.

Au niveau du terreau, préférez en un bio en évitant de sur-doper votre figuier !  Concernant le trou, les racines poussent davantage en largeur qu'en profondeur. Considérez un tour de 10-15-20 cm plus bas que sa taille normale. Rudy, lui, conseille d'appliquer une couche de drainage en bille d'Argex sur laquelle vous ajoutez du gravier et pour finir une couche de composte.

Concernant l'exposition plein sud, Rudy considère cela comme n'étant pas nécessaire étant donné que ses plants sont tous pleins nord. De même vis-à-vis de la qualité du sol, il n'est pas obligatoire qu'il soit riche. Le plus important est de bien prendre en compte les variétés en fonctions de leur fructification (unifères, bifères, trifères)

Pour la taille, tout dépend de la variété, de son gabarit et de ce que vous souhaitez obtenir. Mieux vaux tailler au dessus de la fructification et vérifier si il y a des bourgeons plus bas. Dans le cas contraire, vous risquez de voir la fructification trainer lors de la saison suivante.

Multiplication :

  • Bouturage : Consiste à multiplier un spécimen en donnant naissance à un nouvel individu en utilisant un organe ou un fragment d'organe isolé.
  • Marcottage Aérien : technique consistant à provoquer un enracinement un installant un manchon sur la tige. 
On espère avoir pu vous apprendre de nouvelles choses à propos de ces magnifiques spécimens que sont les figuiers. N'hésitez pas à aller jeter un œil à notre vidéo sur le sujet disponible ci-dessous !